Depuis que notre nouveau mode de vie s’est installé, nous errons d’écran en écran. Les uns télétravaillent, les autres prennent l’apéro sur Zoom, tous, nous consommons plus de contenus. 29% de plus exactement. Pour nous, petits esclaves de la plume, il faut donc produire davantage. Pour les clients, réduire les budgets, parce que l’incertitude de l’avenir, tout ça tout ça. Face à ce constat, soit, je me dévoue pour prendre mon prochain repas à Noël, soit, nous devons trouver une option intelligente. Par principe, j’ai toujours faim. Voici, pourquoi, aujourd’hui, je partage avec toi ce que les experts appellent une technique avancée de content marketing : le recyclage de contenu, ou plus joliment nommé, le contenu en cascade. Attention, ça envoie de la révélation !

Création de contenu, 7 bonnes raisons de recycler plutôt que de rédiger…

Le recyclage, c’est tendance ! Et bien, sache que cette politique du plus avec moins, cet élan pour le seconde main s’applique également à ton contenu. Evidemment, il ne s’agit pas de resservir à l’infini les mêmes articles, mais bien de les exploiter au maximum de leur potentiel.

Ainsi, le jeu du contenu en cascade consiste à créer de nouveaux contenus, sous différents formats, à partir d’une même information, tout au moins, recherche documentaire.

C’est un peu comme tuer le cochon pour en faire du pâté, de la rillettes et du jambon. Je t’ai dit que j’avais faim ?!

Si cette technique de content marketing peut, de prime abord, faire passer les rédacteurs pour des couleuvres. En réalité, le recyclage de contenu présente de sérieux atouts pour convaincre. Grâce au contenu en cascade, tu peux :

  • Produire vite et bien, en t’exonérant de la partie de la mission la plus chronophage, la recherche d’informations.
  • Réduire l’investissement en production de contenus, et donc, mécaniquement augmenter la rentabilité des contenus produits initialement
  • Allonger la durée de vie de tes contenus déjà existants, ainsi que leur valeur unitaire
  • Proposer le format le mieux adapté aux leviers de diffusion à partir d’un même contenu
  • Diriger le trafic issu de différents leviers vers un même point d’entrée
  • Concentrer tes forces éditoriales sur une thématique clés et/ ou sur une étape du tunnel. Au hasard, la sensibilisation…
  • Enfin, transformer un contenu, initialement informatif, en un générateur de leads plutôt doux.

Vraiment, ne te formalise pas, la paresse a des vertus insoupçonnées ! Tu ne dois pas hésiter à en tirer profit pour nourrir ton écosystème éditorial en imaginant des rebonds créatifs en cascade…

Recyclage de contenu, les combinaisons faciles à créer

Avant de te lancer dans cette opération d’upcycling de ton contenu, commence par faire l’inventaire des ressources disponibles. Si tu as gentiment alimenté ton planning éditorial au fil des semaines, cela ne devrait pas être trop fastidieux. Dans le cas contraire, tu peux encore t’en sortir en réalisant une extraction des archives de ton blog. Cela te permettra de récupérer l’essentiel de la masse…

Une fois ton inventaire en main, opère un premier niveau de sélection pour isoler les contenus qui méritent une seconde vie de ceux qui sont destinés à rester au placard. La vérité est dans tes métriques. En toute logique, priorise ceux qui ont déjà connu un petit succès.

Comment recycler un article de blog ?

Généralement, l’opération Recyclage de contenu débute avec un article de blog. Tout simplement parce que c’est le format que tu alimentes toute l’année et qui t’offre donc le plus de choix. Selon sa taille, un article contient une masse d’informations plus ou moins dense. Toutefois, tu en trouveras toujours assez pour les réexploiter sous un autre format, voire un autre angle de traitement.

Ainsi, à partir d’un simple article de blog, il est possible de décliner une multitude de formats de contenus. Voici quelques-unes des combinaisons qui fonctionnent bien.

La plus classique : Articles de blog > Livre Blanc > Cours en ligne

Puisque tu es obsédé par ton SEO, tu as probablement crée des contenus en silo, ou, a minima, un joli cocon sémantique. Tu disposes donc de multiples contenus autour d’une même thématique. Commence par compiler, trier, puis agréger. Tout ce contenu forme le socle d’un futur livre blanc, que tu proposeras au téléchargement. Il ne reste plus qu’à rédiger une introduction, ajouter quelques encadrés et mettre le tout en page, à l’aide d’un template, si la flemme est solidement arrimée en toi. Ensuite, fais l’exercice à l’envers et segmente de nouveaux ces contenus pour en créer des cours en ligne, que tu diffuseras via une automation mail, ou directement en vidéo.

La plus tendance : Article de blog > Article Audio > Podcast

Ici, le jeu consiste, non pas à agréger différents articles, mais à exploiter un même article sous différents formats. L’audio est très apprécié des internautes, notamment parce qu’il permet de démultiplier l’attention. On t’écoute d’une oreille, pendant que l’autre est occupée à faire la vaisselle. L’objectif est donc de valoriser ta matière pour la rendre agréable à l’écoute. Selon ton style d’écriture, tu pourras simplement lire ou bien épiloguer autour des grands axes pour construire un article audio. Tu peux aussi corser un peu le défi en créant un podcast thématique où tu explores différents articles connexes.

La plus visuelle : Article de blog > Tutorial Vidéo > Checklist

Une bonne part des contenus produits sont traités sous un angle didactique. L’objectif est donc de sensibiliser les lecteurs autour d’une information pédagogique. Tu peux là encore exploiter celle-ci sous une forme plus attractive que le texte. La vidéo, dont nous ne vantons plus les mérites, est une possibilité de reconversion très louable. Le but, transformer cet article où tu expliques pas à pas comment procéder en un tuto vidéo. Des multiples étapes que tu vas souligner vont ressortir des points clés. Ce sont eux qui viendront nourrir ta check list.

La plus BtoB : Articles de blog > Etude de cas > Webinar

Outre les articles informatifs, certains contenus peuvent être axés sur la démonstration produit, la mise en scène des expertises métier ou simplement la revue des fonctionnalités par le menu. Il peut être intéressant de prolonger l’essai en les contextualisant autour d’un cas client. Les Uses Cases sont un format très apprécié, car, pour le prospect générateur de réassurance, et pour l’entreprise, générateur de leads. En somme, tout le monde y gagne ! Là encore, il est assez facile de mettre le power point entre les mains de l’un tes meilleurs consultants pour animer un webinar thématique à partir de ce partage de connaissances.

La plus SEO : Article de blog > Guest Blogging > Interview

Enfin, un peu plus audacieux, tu peux t’appuyer sur un contenu existant pour en proposer la publication partielle sur un blog de ton univers thématique, dans le cadre d’une opération de guest-blogging. Le gros plus, tu peux récupérer un backlink de qualité. Toutefois, tu devras faire preuve d’une extrême gentillesse. Gentillesse, à mettre à profit pour négocier, dans le même temps, une interview de ton hôte. Interview qui, elle-même, deviendra…

Comment créer des snack contents à partir de contenus longs ?

Au travers de ces 5 exemples, j’admets que le recyclage de contenus nécessite tout de même un peu de travail ! Heureusement, il existe quelques formules plus simples à mettre en œuvre, qui ont notamment l’avantage de s’adapter bien plus facilement aux attentes des utilisateurs de réseaux sociaux. Ce qui, comme je le mentionnais tout là-haut, est idéal pour drainer un maximum de trafic en un même point. Tu l’auras compris, ici, le jeu consiste à faire de ton contenu, la meilleure accroche. Allons-y !

Infographie > Post Social Chiffres clés

Facile, ton infographie regorge de chiffres clés. Tu isoles les plus importants, et tu leur refais un petit look adapté à ta charte graphique. Hop, hop, hop, en moins d’une heure, tu as plié 5 à 6 posts. Magicienne, on m’appelle !

Interview > Citation

Même combat, tu as reçu un invité aux propos passionnants. Extrais une ou deux phrases accrocheuses, glisse le tout dans ton template Facebook, Instagram ou LinkedIn et le tour est joué.

Vidéo > Vidéo courte

De ton article de blog est née une vidéo, sans doute au-delà de la minute réglementaire. Et bien, fais chauffer ton logiciel de montage vidéo et segmente en courtes séquences, à diffuser sur tes réseaux préférés. Attention, pas plus de 15 à 30 secondes pour rester dans les clous…

Podcast > Extrait sonore

Ici, l’exercice est sensiblement le même, mais à partir de ta matière audio. Ecoute les rush de ton podcast, garde les extraits les plus enjoués, associe-leurs un joli visuel et l’affaire est réglée.

Comment créer du contenu à partir de data ?

En voilà un intertitre bien prétentieux, je promets d’y revenir plus en détails, avec la contribution active d’un spécialiste du genre… Trop de teaser, limi, je n’y tiens plus ! D’ici là, tu peux tout de même fureter du coté de tes Analytics pour en extraire, là encore, une richesse matière première. La règle du jeu est invariante : creuser, classer, rhabiller la mariée…

Statistiques métiers > Infographie > Post de Blog

Tu compiles, tu classes, tu imagines le story-telling de ton infographie, et bien sûr, tu mets en forme. La magie de la chose ? Tu es reparti pour un tour de manège, puisque de cette infographie, tu peux rédiger un article pour ton blog.

Webinar > Questions Live > Interview

Ton webinar, conçu la base de ton use case, est un succès. Les internautes en présence posent de multiples questions à ton intervenant. Tu récupères ces questions et les transformes en interview, que tu proposeras à la lecture avec le replay du webinar. Une vraie farandole de savoirs !

Analytics > Etude sectorielle > Chiffres clés

Enfin, un format qui séduit également, les études sectorielles. Selon ton marché, tu as potentiellement accès à une mine de data. Là encore, compiler, rédiger, en extraire le meilleur…

Evidemment, ce ne sont là que quelques exemples. Tu peux jouer à l’envie avec ta matière éditoriale pour repousser les limites de chaque format ! Un dernier conseil néanmoins, si tu utilises des articles un peu vieillissants, assures-toi tout de même que les informations soient encore d’actualité. Une petite mise à jour est toujours bienvenue.

J’espère que ces quelques explications te permettront de créer des cascades de contenus à n’en plus finir. Si tu as besoin d’aide pour hiérarchiser toute cette masse d’informations, laisse-moi un petit mot doux.